30 septembre 2014

La Vérité, rien que la vérité...

Besofood - Les bonnes adresses Paris, Londres, Venise

Il n'est jamais trop tard...


En espérant que vous avez tous eu les ustensiles adéquats pour démarrer cette année 2008...

1.jpg

2.jpg

Nota bene de l'année : voeux sucrés salés un peu spéciaux à Deli, Aude et Chrisos...!!!

Besofood résiste

Les lieux fumeurs de Paris

Si Besofood s'est endormi, c'est parce que sO et moi travaillons trop. C'est aussi parce que je fais de la résistance à la loi liberticide contre la cigarette. Aux armes, Kiki.
Depuis 2008, je m'alimente très mal. Je dépéris. Je prends froid. Je ne suis pas de bon conseil.
J'ai donc unilatéralement décidé aujourd'hui de publier un post Pro fumeurs. Même si c'est ringard et blablabla. Moi je suis rock, je joue de la guitare en plastique et j'emmerde cette loi.
Mes trouvailles sont maigres, voici quelques adresses que je vous conseille désormais... Pour mal manger mais fumer.
Sur Facebook, c'est par là...
Sur la toile, c'est par ici et par ici aussi...
Et pour boire un spritz à Paris assorti de quelques mignardises italiennes pas dingues mais correctes : I Vitelloni dans le Marais possède une terrasse chauffée et couverte.

Clin d'oeil de bloggeur...

En l'honneur de Waga Maga... Plif.
http://www.alimentationgenerale.org/

1.jpg

En hommage à la Rousse, mon pays natal. Chuis fan...

Breizh café
109, rue Vieille du Temple
75003 PARIS
Tél. 01 42 72 13 77
Métro : Rambuteau
http://www.breizhcafe.com/
Crêperie de qualité
Prix très doux (Galettes : de 3€ à 11€)

- Une boite de prod. Dans le ventre du Marais.
Sonnerie : "Drrrrrrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnngggg. Drrrrrrrrrring..."
Kiki : "Allo ?"
sO : "A l'huile ! Bon on déj toujours ? Crêpe party ?"
Kiki : "Okaaaaayyyyy. J'aime la Chandeleur!!!!!!!!"
sO : "13h?"
Kiki : "Allright."
Clac. Kiki dévale les escaliers, elle est attendue pour une p'tite réu.
Brainstorming au sommet.
L'heure tourne. Kiki jette un coup d'oeil discret à l'horloge. "Crotte, 13h10..." se dit-elle.
Le Boss réfléchit à haute voix. "Crutte, 13h15" chuchote Kiki.
Le Boss est conclusif. Kiki s'engouffre : "Bon super, Boss. J'y vais... J'ai de la crêpe sur la planche. Pffffuiiittt."
Kiki attrape sa fausse fourrure et s'éclipse sous le crachin breton...

- Pendant ce temps là, au Breizh café...
sO : "Ben Chris, tu ne vas pas goûter le maki de galettes ?"
Chris : "Ben, tu le sais bien, j'aime pas le saumon..."
sO : "Pfffffffff. T'as rien compris à la gastronomie des Bigouden, toi... Moi je le goûte mon "amuse-galettes". Ah là là, ce saumon fumé artisanal est parfait. Et le mariage avec la ciboulette... Ahhh. Epatante cette pâte. Tout simplement remarquable."

2.jpg

- Kiki débarque.
Kiki parvient rue Vieille du Temple... "Ah ben, qu'est ce que c'est que cette devanture ???? On a l'impression d'être à Saint-Brévin les pins." se dit-elle.
Kiki : "Salut ! Vous avez déjà commencé ?"
sO : "Ben oui, t'es en retard... J'avais un creux."

5.jpg

- La valse des pantins :
Chris est déjà aux couleurs de la Bretagne, lorsque Kiki se dépoile.
sO : "Ben mon Kiki, toi aussi t'as mis ton pull marin ???? Tu veux faire honneur à ton pays d'origine ?"
Kiki : "Ah ben dingue, j'avais pas fait exprès."

1.jpg

Tandis que Kiki commande sa "galette provençale" (oeuf miroir, tomate, confit d'oignons, jambon, anchois, fromage et herbes de Provence), Chris abandonne lâchement la bande.
Chris : "Je dois y aller, je suis obligéééeee, ehhh ehhhh..."
Kiki : "Ah ben sympa..."
Quelques minutes plus tard, Nénette est là.
Nénette : "C'est loin la rue Vieille du Temple..." (Ndlr : Nénette ne quitte jamais son quartier de résidence.).
sO ouvre grand ses mirettes, lorsqu'elle aperçoit sa "galette champignons" (oeufs brouillés, jambon, fromage, champignons de Paris et chitaké).
Kiki ne touche plus terre... Elle savoure sa galette au beurre Bordier.

- Cette andouille de Nénette :
Mais, c'est la galette de Nénette qui déclenche la pâmoison.
La "galette paysanne", la galette du jour, concentre oeuf miroir, gruyère, oignons confits et lamelles d'andouille du Pays de Fougères.

3.jpg

Le patron (l'associé de Bertrand Larcher) affirme qu'elles peuvent tester deux autres andouilles (andouille de Guéménée, andouille de campagne) si elles le désirent. Au Breizh café s'invitent en effet une myriade de produits régionaux. Tous distillés avec amour sur des galettes au sarrazin Bio. Magnifique.

4.jpg

Kiki : "Ah t'as vu sO, les ingrédients mijotent sous cloche aussi !!!! C'est so chic!!!! On est loin de la galette fast food..."

- Le voisin de coudée :
A la table voisine, un gourmet commande une crêpe dessert "Caramel au beurre salé de la maison". Il est aimable, intrigué par la bande de filles en culottes courtes qui se lèchent encore les babines.
sO, quant à elle, fond pour la "crêpe aux copeaux de chocolat Valrhona" (70% de cacao).
6.jpg

"Ebouriffant, prodigieux..." conclue-t-elle.
Ainsi, le Breizh café avait emporté l'adhésion. A L'UNANIMITE !!!!!!

- Plus dure sera la chute...
Kiki doit désormais quitter ses copines pour retrouver sa boite de prod.
Guillerette, elle pianote sur son ordinateur, lorsque des spasmes ventraux commencent à la dévorer.
Kiki : "Ooooohhhhhhhhhhhhhh, Nooooooooooooonnnnnnnnn..."
Elle le sait, elle ne supporte pas les galettes. C'est physique. Ca lui a toujours rongé les entrailles... Pourtant, elle en a abusé, comme d'habitude...
Et oui Kiki, la gourmandise est un vilain défaut...

- Good to know (pour nos amis anglophones) :
"Crêpes" are especially popular throughout France, and in some other parts of the world. The common ingredients include flour, eggs, milk, butter and a pinch of salt. "Crêpes" are usually of two types: sweet "crêpes" ("crêpes sucrées") made with wheat flour and slightly sweetened, and savoury galettes ("crêpes salées") made with buckwheat flour and unsweetened. While "crêpes" originate from Brittany, a region in the northwest of France, their consumption is nowadays widespread in France.
Source : Wikipédia

Le petit robot. Bon.

Nono
43, rue de Tourtille
75020 PARIS
Tél. 01 43 49 37 79
Métro : Belleville
Salon de vins
Prix doux (vin, plat, dessert : 25 € par personne)

- Prologue : un samedi soir sur la terre
Journée shopping de "pétasses" (copyright Nénette). Apéro au café Noir, rue Montmartre. Diner chez Nono. Et dernier verre au Pataquès, rue Jouye Rouve. Un cocktail spécial week end...
Rewiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiind : mais arrêtons-nous sur Nono, ce "salon de vins" dans cette petite rue pavée, toute chou !
Hugues m'avait déjà conviée dans ce bar cosy, en plein cagnard. Je voulais que sO le découvre sous la pluie glaciale. Ca réchauffe les glandes.
1.jpg

- Chapitre 1 : Quelque part rue Etienne Marcel...
"Tuuut, tuuuuuuuuut, tuuuuuuuuuut"..........
La voix mâle - "Nono, bonsoir."
Kiki : "Bonsoir Monsieur, je souhaiterais réserver pour 5 à 20h."
La voix mâle : "Entendu, à quel nom ?"
Kiki : "Kiki de Montparnasse."

- Chapitre 2 : La Bellevilloise
sO, Nénette et moi jouons des coudes à la sortie du Métro Belleville.
Kiki : "Pfffff. Belleville. Pfffff...."
sO : "On a rien dit sur Belleville ?"
Kiki : "Oh je dis ce que je veux d'abord ! Hé ben, la place du Général Ingold, Métro Belleville, c'est moche."
Les trois compères cherchent, reniflent l'odeur du Minervois (dans les rues pavées).
Kiki : "Ah... Ca sent bon le gros rouge... Hein ?"
sO : "Pourquoi, gros ? Moi je boirai pas de vinasse."
3.jpg

- Chapitre 3 : Chez Nono, le petit robot
Kiki : "Allez on commande, j'ai soooooooooooiiiiiiiiffffffff!"
sO : "Ben, tu peux pas apprécier deux secondes ce lieu trop charming ? T'as vu ce comptoir friendly ? Ces étagères qui regorgent de Coppa et de Lonzu. Tous ces produits corses qui nous tendent les bras ? Et ces étagères dédiées aux vins de pays et autres vins bios ? J'adooooooooooreeeee.... "
2.jpg
Kiki :"OOOOOOOOOOOUuuuuuiiii !!!! Mais j'ai le gosier sec... Vous nous conseillez quoi, P'sieur ?"
Le mâle : "Vous voulez du corps, du fruit, de l'élégance et du tanin...??? Cette bouteille de Côtes-du-Rhône 2004 (les Terrasses) est faite pour vous."
Kiki : "Slurrrrppp. Délicious."
Nénette : "Hic, hic, hoooooooc."
sO : "Nénette, il te plait le vin, non ?"
Nénette : "Hic, hic, huuuuuuuc."
4.jpg

- Chapitre 4 : Planchette macro sans gros accroc
Nous commandons deux planches mixtes (fromage et charcuterie à l'honneur). Elles sont très belles. Très généreuses. Mention spéciale pour le Lonzu.
6.jpg
Kiki : "Crunch la salicorne."
Rafe (qui s'est incrustée depuis) :"Je peux grapiller une rondelle de saucisson d'âne ?"
Pour Rafe, le vrai bémol : le fromage. Pas assez cru, pas assez lait, pas assez étonnant. J'suis d'accord. Mais j'aime bien Nono, le héros quand même. Allez, un peu de live pour la route... Moteur :


- Chapitre 5 : sO et sa tartoche (partie 1)
sO se débat toujours avec sa tartine de "jambon corse des montagnes" (11 €). Elle tire un peu la gueule.
sO : "Pfff... Ca y est, je vais être malade."
Kiki : "Ahhhhhhhhhhh. Ton allergie au fromage chauffé ! Que n'y avais-je songé !"
Je ris sous cape... Je la vois déjà pliée en 4, assassinée par le frometon.
Kiki : "T'as eu les yeux plus open que le ventre..."
sO : "Langue de vipère poilue. Grrrrrrrr....."
5.jpg

- Epilogue : sO et sa tartoche (partie 2). Un peu plus tard... au Pataquès.
Je commande un shot de vodka. J'attends. Je guette toujours l'allergie de sO...
Kiki : "Pfff... Quand est-ce qu'elle gonfle comme une baudruche, qu'on se fasse une after aux urgences ? Un truc rock, quoi."
Trois heures plus tard. Toujours rien...
Et bien, chers bloggeurs, figurez-vous qu'à mon grand dam, cette tartoche n'aura sur sO aucun effet pervers.
Kiki : "Sauvée par l'produit frais ?"
sO : "Le corps a ses raisons que la raison ne connait point..."
Kiki : "J'aime quand t'adaptes Blaise..."




Délit d'initiés.......... Quand Petrossian s'invite chez nous.

Chez Kiki
Adresse inconnue du grand public
7500000000000 Paris
M° : ??????????

Aaahhhhhhh ! ah ah....
Ce samedi là, toujours, je quittai la boutique Petrossian. Avec mon magot sous le bras... Que dis-je mon trésor nordique...
Je donnai rendez-vous à sO, Rafe et Ivan pour une petite dégustation entre amis, le soir-même... 20h, quelque part dans Paris... Ahhhhh ah, il ne fallait pas que les produits se perdent... (Fraicheur, oblige)....
Pour parfaire le diner, j'achetais quelques petites rattes chez Rafic, mon marchand de légumes. Une belle bouteille de vin chez Fred, mon caviste. Ainsi qu'un ou deux fromages chez Virginie, ma crémière.... Niark, niark... Je me faisais une fête de ce p'tit diner...

1.jpg
Ding dong... La bande des 4 réunie, je déballe mes cochonneries.
Kiki : "Bon, on s'en jette un d'abord ?"
sO : "Prucchhhtteee...."

Kiki : "Ensuite, qu'est ce qu'on goûgoute ?"
sO : "Dans l'ordre mon Kiki, le foie graaaaassss...."
4.jpg

Kiki : "Arrrrrrffff. Mouarrrffff.... Pas mal, mais j'ai vu meilleur... Vous vous rappelez celui que j'avais rapporté de Lourmarin ?"
sO : " Peut-être mais celui-là on va nous l'envier quand même..."
Kiki : " Bon allez passons aux choses sérieuses..."
sO : " On va enfin apprécier cette Vodka à sa juste valeur en se faisant un petit canapé de derrière les fagots..."
Kiki : "Touche pas à mon coach."
sO : " C'est drôle de pas voir un tarama fluo..."
Kiki : " C'est ça le Maviar... Bon c'est pas du caviar... Mais bon..."
2.jpg

Kiki : "Alors, verdict ?"
sO : " Délicieux, mais pas fana du pain noir. Je préfère la bonne baguette."
Rafe : " De toute façon sO on te fera goûter n'importe quel pain, tu préfèreras toujours la baguette..."
Kiki : "Franchouillarde, va... Moi je l'aime ce pain noir, dur comme du bois."
3.jpg

Ivan : "Bon, c'est pas tout ça... J'ai faim..."
Rafe : "........................................."
Kiki : " Un peu de frais, allez... Ca fera pas de mal..."
sO : "Déballons le saumon, déballonnnnnsss, lon, lon..."
5.jpg

Tandis que j'allais chercher les petites pommes de terre juste chaudes... La bande des 3 préparait les assiettes... Place au roi des poissons.
Kiki : "Bon ben c'est tout ?"
sO : " Ouais on a oublié le Strudel."
Kiki : "Pffffffff. Dommage."

Petit poisson deviendra grand (Jean de La Fontaine). Excellent.

Boutique Petrossian
18 Bd de Latour-Maubourg
75007 PARIS
01 44 11 32 22
M° : La Tour Maubourg
http://www.petrossian.fr/
Très chic (saumon écossais d ’élevage : 110 € le kilo)

- Prologue : une grande idée
sO : "Et si pour une fois, Kiki, on se faisait plaisir bien avant Noël ?"
Kiki : "Un p ’tit Christmas buffet d ’initiés chez moi ? Ca te dit ?"
sO : "Carrément... Et si tu m ’emmenais avec toi chez Petrossian. Allez Kiki, steupl !!!!"
Kiki : "Ah non. Une sO chez Petrossian, c ’est la ruine assurée !"
sO : " Allez Kiki, sois cool, j ’achèterais un blini..."
Kiki : "Mmmmm.... Bon si tu partages d ’accord..."

- Chapitre 1 : taxi driver
Ce samedi là, sO et moi avions décidé de mettre les petits plats dans les grands sans trop se casser... Nous prîmes donc un taxi, direction la Tour Maubourg. Belle journée, grand froid, renard des steppes... Une belle entrée en matière pour aborder la boutique d ’Armen Petrossian, arménien non moins connecté au grand Nord.
sO : "Jolie sirène en vitrine, dis donc..."
Kiki : "Magnnnniiiiiffffiiiqqqquueee, tu veux dire... Je ne vois pas le rapport d ’ailleurs avec la choucroute..."
sO : "Allez Kiki, dépêche toi on rentre. Cette brise me remue les poils du dos..."
Kiki : "Mais t ’as pas de poil !"
1.jpg

- Chapitre 2 : les promesses de l ’ombre
sO et moi ouvrons grand nos mirettes... Caviar, saumon, hareng, anguille, vodka, blinis, tarama, strudel... Tous les ingrédients d ’une soirée russkov... En hommage à James Gray et au sexy Joaquin Phoenix.
sO : "Ben plus à Cronenberg alors..."
Kiki : "Pfff... Tu crânes encore... Je l ’ai pas vu!"
4.jpg

- Chapitre 3 : l ’or noir
Armen Petrossian cligne de l ’œil (et de la moustache)... Puis nous exhibe son trésor : Sevruga, Beluga, Osciètre (caviar, mon frère)... Ses oeufs prestigieux nous font les yeux doux...
7.jpg
Kiki : "Ah là là, dire que je les ai goutés, il y a deux ans... J ’en suis tombée à la renverse."
sO : " Quelle chance... Mais, pour moi ce sera pour une autre fois... Je me contenterai du cours de Monsieur Petrossian."
Kiki : "Pfff, il veut pas nous lâcher un oeuf..."
sO : "T ’exagères Kiki... Tu te rends compte du prix de cet oeuf..."
Kiki : "Mmmm.... Pffff.... Nul."
6.jpg

- Chapitre 4 : Joseph, le maître
Bon, après avoir lorgné sur le caviar, nous dirigeons nos popotins vers la vitrine saumonée. Et c ’est Joseph, le moustachu, qui régale.
Kiki : "Salut Joe!!! Fine la moustache..."
sO : "T ’as vu Kiki, ils sont aussi spécialistes de la moustache..."
Kiki : "Et à mon avis leur moustache, elle a plongé dans le caviar, elle... La veinarde..."
5.jpg

sO et moi décidons de commencer nos emplettes. Nous convergeons vers le saumon...
Kiki : "Il n ’a pas l ’air vilain..."
sO : "Qu ’est ce qu ’il brille ce saumon ! On se prend deux tranches par personne, Kiki ?"
Kiki : "Okaaaaayyy. Elevage ou sauvage ?"
sO : "Moi je voudrais bien du sauvage mais Joseph penche pour l ’élevage..."
Kiki : "Ben oui c ’est leur spécialité, ils le fument eux mêmes.. Quelque part en Ecosse..."
Kiki : "Oh, là, là... Il a l ’air booooonnnn.... Qu ’est ce que t ’en penses, sO ?"
sO : "Miiiiiiaaaaaaaaaaammmmmmmm...."
Kiki : "Joseph, une bouchée, Joseph, une bouchée..."


- Chapitre 5 : l ’achat
Cling, cling....
Dans notre panier gisent désormais : 8 tranches de saumon d ’élevage, 250 g de tarama (leur Maviar), une bouteille de Vodka givrée, 8 blinis, un pain noir ainsi qu ’un bloc de foie gras truffé...
Nous passons à la caisse.
Total : 250 €.
Kiki : "Glouuuuuuuuuuuuuuuuuuppppppsssssssssss."
sO : "....................................................... A ta santé."
3.jpg

Cantine Hong kongaise. Passable.


??????????????????
§§§§§§§?????????? Rue des Vertus
75003 Paris
Prix très doux.

Kiki voyage aussi... Si, si canard masqué, ne vous en déplaise... Kiki voyage à l'heure du déjeuner...
Quand les p'tites fourmis du IIIème arrondissement avalent un panino sur le pouce (Little Italy, rue Rambuteau), Kiki voyage.
Mais ce jour là, Kiki voyagea de force. Pieds et poings liés, dans un fourgon blindé, elle fut.
L'objectif de ses ravisseuses : gagner l'enclave asiatique du Haut Marais. Deux ravisseuses, si, si, avec pour nom de code : Chlo et Elo (ça rime avec Mao... Un indice ???).
Alors, Kiki se retrouva, là, dans cette cantine prétendument vietnamienne.
Kiki lut la carte, tentant de débusquer les spécialités de Hanoï ou de Danang, parmi les chinoiseries. Bo bun, Pho, boeuf luc lac.... Ici, en apparence, tout avait l'air de vous envoyer d'un jet à Ho Chi Minh ville... Kiki, en garde....!!!!
Tout se passait comme si Kiki était à Hoï An... Kiki ne trouvait pas son boeuf des plus goûtus. Ce n'était pas celui de Madame Lune. Mais, elle était prisonnière. Elle n'avait pas voix au chapitre.
Tout partit en fumée lorsque le dessert 3 couleurs (rien à voir avec Kieslowski, entendons nous bien) arriva. Un dessert étonnant... Un dessert pop... Kiki aimait, c'était si frais...
Kiki continuait d'investiguer, plus à l'aise, puisque ses ravisseuses n'avaient pas l'air d'en vouloir à sa vie. Ce restaurant était-il vietnamien ?
Mais non pardi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Il était Hong Kongais. C'est un voisin de tablée, qui lui donna très aisément la solution du jour... L'énigme était résolue et Kiki libérée...
Bon, et quand est-ce que Kiki va à Hong Kong ? Elle en rêve... Envoyez vos dons...

Naissance

L'envol d'un journaliste voyageur qui aime l'avion, la glace, le soufre.

Sur l'eau sacrée d'un fleuve indien...
Voyage... Et jamais ne reviens...
Tulurpepulurpe....
Un confrère arty, est né, que dis je un confrère voyageur... Le yang de Besofood...
Si vous souhaitez palpiter aux plics plocs endiablés de JMDA, journaliste voyageur... N'hésitez pas c'est par là : www.jevoyagejevoyage.com
NB : Kiki remercie Canard masqué pour l'info.

Mamoun, qu'est-ce-que ça peut bien vouloir dire ? Délicieux...

El Mamoun
236, Rue Tolbiac
75013 Paris
01 45 89 07 54
Ouvert tous les jours sauf lundi midi.
M° : RER B : Cité universitaire
Restaurant marocain
Prix modéré

- PROLOGUE / La grande vadrouille :
Imaginez un soir de grêve à Paris. Pas un métro. Pas un bus. Tension sourde. Eh bien je vous le donne en mille, c'est le soir que choisit Nazied pour me convier aux tréfonds du 13ème arrondissement. Pour un couscous des familles, chez El Mamoun.
J'arrive tant bien que mal, j'avais fini par supplier un chauffeur de taxi de me droper. Et plaf, me voici au pied d'El Mamoun. Ah pour un no man's land, c'est un no man's land. Enseigne clignotante. Peu engageante. Je jette un coup d'oeil à la déco depuis la devanture : "Pfff... Qu'est-ce-que c'est que ce traquenard ?" Je suis seule, avec mon renard blanc des steppes. J'ai les boules. Perdue, rue de Tolbiac. J'ai envie de prendre mes jambes à mon cou. Je me ravise, je passe un coup de fil à mes copines : "Bon, ben je chuis là". Brrrrrr....

- ACTE 1 / Allez Kiki, un peu de courage...
Prends ton renard en main, Kiki. Entre dans l'antre... Toujours seule, abandonnée de tous, je pénètre chez El Mamoun. Bling, bling... Mais qu'est-ce-que c'est que cette déco marocco clinquante ? Les Mille et une nuits, bonsoir !
1.jpg
Bon, ben je m'assois. Je suis contente : j'ai une table ronde. Un p'tit coussinet. Et une lampe marrakchi au dessus du chef : "Puis-je avoir la carte, siou plait... J'ai besoin d'un ch'tit remontant..."
2.jpg

- ACTE 2 / L'équipée sauvage :
Ah dis donc... Voilà les filles : "Hello, hug, slama..."
Nazied a les yeux plein d'étoiles marocaines. Rafe est au bord du kif. "Bon, ben, je dois être snob en fait... Tout le monde a l'air de trouver tout normal..." me dis-je... Allez maestro (Brahim), service !

- ACTE 3 / Crunch, blurp, miam...
Mais qu'est-ce-que c'est donc que ce couscous (j'ai pris le couscous Tefya : agneau, oignons confits, raisin, amandes, oeuf. 15 €, le tout.) ? Renversant, ce mixi-mixou sucré-salé !!!!! Généreux, cet agneau.
3.jpg
T'as pris quoi, toi ? sO me répond : "Kiki, enfin !!!!!! Le Royal, comme d'hab... Aahhhh, ces boulettes...."
5.jpg
Rafe, elle, déguste son tajine berbère (agneau aux légumes), accompagné du vrai pain chaud marocain : "Enfin c'est frais, très frais, vraiment frais. Enfin j'crois que c'est frais quoi..."
4.jpg
Nazied ne parle plus : elle est à Meknès, à Fez, à Tafraout... Trop loin de nous...

- ACTE 4 / Tel est pris qui croyait prendre...
Alors, aurais-je découvert un vrai resto marocain à Paris ? Là, sur cette artère pas belle à voir ? Là, dans ce bistrot auquel j'ai failli tourner le dos ? Aurais-je gagné la palme du Kiki bougon, pour pas un rond ? OOOOOOuuuuuiiiiiiiiiiiii...

- TOMBE DE RIDEAU / Salamalékoum...